Classement Des Mains Au Poker?

Classement Des Mains Au Poker
Classement des mains

  • La quinte royale. Il s’agit d’une quinte flush du 10 à l’As.
  • La quinte flush. Une quinte flush est une suite dont toutes les cartes sont de la même couleur.
  • Le carré Un carré est composé de quatre cartes de même rang.
  • Le full.
  • La couleur.
  • La quinte.
  • Le brelan.
  • La double paire.

ё
Näytä koko vastaus

Quel est l’ordre des mains au poker ?

Forces des cartes au poker – Au poker, aucune couleur n’est privilégiée par rapport à une autre, un 9 de cœur est a priori aussi fort qu’un 9 de trèfle ; de même qu’une quinte flush à pique vaudra autant qu’une quinte flush à carreau (si elles sont de même rang).

  1. Seul le rang compte, et au poker l’ordre des cartes par force croissante est : Deux, Trois, Quatre, Cinq, Six, Sept, Huit, Neuf, Dix, Valet, Dame, Roi, As.
  2. L’as peut cependant aussi être utilisé comme carte de valeur 1, si cette convention est acceptée à la table, permettant ainsi de former des suites de type As, 2, 3, 4, 5.

Mais attention bien que l’As soit la carte la plus élevée un double As ne bat pas un triple 2 et ainsi de suite.
Näytä koko vastaus

Quels sont les mains les plus forte au poker ?

Quinte Flush Royale (Royal Flush) : la plus forte main possible du poker. Une quinte flush royale combine une quinte à l’As et une couleur. Elle est composée de : As, Roi, Dame, Valet, 10, tous de la même couleur. Si deux joueurs ont une quinte royale, ils se partageront le pot.
Näytä koko vastaus

Quelles sont les mains premium au poker ?

On vous distribue 2 cartes que vous êtes les seuls à voir. Mais que faut-il faire avec: Passer, Payer, relancer?.La première analyse dans un coup de poker est L’EVALUATION des cartes de départ. Car il ne faut pas jouer tous les coups quel que soit son jeu.

A-A est la meilleure main de départ possible. La paire d’As servie ne garantit pas le gain du coup mais c’est la probabilité maximale! K-K, la paire de Rois et Q-Q, la paire de Dames font également partie de ce que l’on appelle les mains « premium ». A-A, K-K et Q-Q sont des mains que l’on joue (presque) quoi qu’il arrive car ce sont les plus belles.

Elles valent une relance, tout comme aussi la plupart du temps avec. A-K de la même couleur (on dit « As-Roi assortis » ou « As-Roi suited »). C’est aussi une très forte main. Pas de paire mais avec le renfort des 5 cartes communes, on a une très bonne chance de trouver un As ou un Roi.

On a aussi la possibilité de réussir une couleur si trois cartes de la couleur apparaissent sur le tableau commun; et même des possibilités de quinte avec une ou deux cartes de la main. Et puis encore on peut gagner sans la moindre paire si l’adversaire n’en a pas non plus. J-J, 10-10, Ces paires sont aussi de belles mains de départ au No Limit Hold’em, surtout contre un seul joueur.

Mais il faut s’en méfier si plusieurs joueurs sont dans le coup puisque Un As, Un Roi ou une Dame sur le flop peut donner une paire supérieure chez un adversaire.9-9 et 8-8, Des mains intéressantes mais qui ne valent pas qu’on joue sa chemise. Tout dépend du prix à payer et du nombre de joueurs dans le coup.

  • Il faut savoir combien miser et comment se comporter en fonction des mises ou des relances des autres joueurs de la table.
  • A-Q de la même couleur est aussi un excellent départ.
  • Mais cette main a l’inconvénient d’être « dominée » par A-K A-K dépareillés (ou « offsuit »).
  • As-Roi est à la base une super main mais le fait que les deux cartes ne soient pas ici de la même couleur la dévalue un peu, c’est pourquoi elle se situe plus bas dans le classement des mains de départ.

Ces mains sont les 10 de base, les meilleures au Texas Hold’em No Limit. Cela donne une idée de la hiérarchie A PRIORI, Lors de vos premières parties de poker, vous pourriez presque vous limiter à jouer ces mains de départ-là et Passer avec toutes les autres! Ce serait votre meilleure chance de finir gagnant.Mais ce ne serait pas très drôle car cela vous obligerait à rester en dehors de l’action pendant parfois une heure d’affilée.

Quel ennui!. Alors, d’une manière générale, si vous voulez jouer davantage de mains, voici quelques conseils: quand vos deux cartes ne constituent pas une paire, mieux vaut qu’elles soient de la même couleur (assorties ou « suited »), que ce soit les plus grosses cartes possibles et qu’elles soient au maximum rapprochées l’une de l’autre (on dit « connectées »).

Cela vous donnera le maximum de possibilités d’amélioration avec les cartes du flop. On peut donc étendre nos critères de sélection à des mains comme K-Q de la même couleur, V-10 de la même couleur, parfois A-J de la même couleur ou Q-J de la même couleur.

  1. Les petites cartes ne valent, elles, d’être jouées que si elles sont connectées et assorties, c’est-à-dire très rapprochées l’une de l’autre et de la même couleur, par exemple 9-8 de Trèfle, 7-8 de Carreau ou même 6-5 de Pique.
  2. Ce sont des jeux “à surprise” si vous “touchez” un bon flop, car l’adversaire, logiquement, vous “voit” plutôt sur des “grosses cartes”.
You might be interested:  Online Poker In New Mexico?

Cela donne une idée des critères de sélection de vos mains de départ. Ce qu’il faut surtout retenir, c’est qu’il y a toutes les autres mains, qui constituent l’immense majorité de toutes celles que l’on vous distribuera. Ces mains-là, IL NE FAUT JAMAIS LES JOUER à moins d’être un champion : tout ce qui est 10-2, 9-4, J-3, K-4, etc, etc.

Toutes ces mains qui ne donnent pas une bonne espérance de gain, même si les deux cartes sont de la même couleur. Avec, par exemple, Q-7, que va-t-il se passer? Soit on ne trouve rien au flop et on aura déjà perdu les jetons engagés avant le flop; soit on trouve une Dame ou un 7 au flop et, là, on risque de perdre encore davantage: on tombera trop souvent sur un adversaire qui a une paire supérieure ou sur un adversaire qui a une paire de Dames avec un meilleur “kicker”,

Le kicker est cette carte d’accompagnement qui fait si souvent la différence au Texas Hold’em. Ici, avec Q-7 en main et une Dame au flop, on a toutes les chances (ou toutes les malchances) de tomber sur quelqu’un qui a A-Q ou K-Q ou Q-J.On pourrait quand même le battre en faisant deux paires si un 7 se retournait aussi mais c’est trop peu probable.Le poker est un jeu de probabilités et de statistiques.

  1. Il faut que nos actions soient payantes SUR LE LONG TERME, pas une fois de temps en temps! Au total, il y a un petit nombre de très belles mains et un certain nombre, un peu plus important, de mains jouables ou intéressantes.
  2. Il faut donc être patient.
  3. La patience au poker est une qualité ESSENTIELLE.

NB. Moins la main est forte, plus il faut être prudent, plus il faut tenir compte de la manière dont se déroule le coup, du prix à payer et de la position,
Näytä koko vastaus

Qui montre sa main en premier poker ?

Q : Que se passe-t-il si quelqu’un mise plus que mon tapis ? R : Je peux toujours suivre mais je ne gagnerai qu’ à hauteur de mon tapis. Imaginons que deux joueurs sont à tapis avec 10 euros chacun, et que je décide de suivre avec mon tapis de 5euros, si je gagne le coup, je triple et je remporte un pot de 15 euros.

  • Eux se disputent le pot de 10 euros restants.
  • Q : Est-ce que je peux racheter des jetons PENDANT un coup ? R : Jamais au milieu d’une main ! Mais entre chaque coup vous avez la possibilité de vus “recaver”.
  • Tout cela est valable en partie libre (ou “cash game”).
  • Q : Quelle est la différence entre un tournoi et une partie libre ? R : En partie libre, je peux racheter autant de jetons que je le souhaite entre deux coups -tant que mes moyens me le permettent!- En tournoi, c’est différent.

La formule le plus souvent adoptée est celle du “freezout”, c’est-à-dire que tous les joueurs partent chacun avec le même nombre de jetons et que personne n’a ensuite la possibilité d’en racheter. Si vous perdez tous vos jetons, vous êtes purement et simplement éliminé.

  • Il existe aussi, plus rarement, des tournois “avec recaves” (ou “rebuys”).
  • Les joueurs ont alors la possibilité de se recaver durant les premières phases.
  • Q : Qu’est devenu le poker à 5 cartes en main, le”fermé” d’autrefois? R : Le poker fermé a quasiment disparu.
  • Actuellement, on préfère le poker ouvert “à l’américaine” qui comporte de nombreuses variantes, dont la plus universelle, celle qu’on voit dans les tournois “à la télé”, est le Texas Hold’em No Limit.

Q : Existe-t-il actuellement d’autres variantes de poker ? R : Il existe beaucoup d’autres variantes de poker ouvert ! Certaines utilisent 4 cartes, d’autres 5 ou même 7 ! Les grandes familles sont le Hold’em, le Stud et l’Omaha. Q : Existe-t-il d’autres formes de mise que le No Limit ? R : Oui il existe en fait 3 formes de mises : la plus spectaculaire, la plus subtile -et aussi la plus dangereuse quand on joue de l’argent est le No Limit.

  • Un jeu où des fortunes peuvent passer de main en main à chaque coup puisque vous pouvez TOUT miser.Il ya aussi le Pot Limit qui ne permet de relancer au maximum qu’à hauteur du POT; et le Limit, beaucoup joué en Amérique (et sur internet), où les mises et relances sont fixes.
  • Q : A l’abattage des cartes, qui doit montrer ses cartes le premier ? R : Habituellement, quand vous pensez avoir la meilleure main, vous montrez votre jeu en premier.

Sinon, les règles imposent que c’est celui qui a fait la dernière relance sur la river qui montre son jeu en premier. Dans le cas où personne n’a relancé, c’est celui qui parlait le premier, juste après le donneur, qui doit montrer. En tournoi, dès que deux joueurs sont à tapis, ils doivent tous les deux ouvrir leurs cartes et la question ne se pose plus ! Q: A la télévision, on voit souvent les joueurs mettre leurs cartes sur la table avant la fin du coup.

  1. Pourquoi? R:En tournoi, télévisé ou pas, dès que TOUS les joueurs sont à “tapis” à un moment donné du coup, par exemple avant même que les 3 premières cartes du flop soient retournées, ils ouvrent leurs cartes sur la table.
  2. Ce n’es pa seulement pour le spectacle mais aussi pour éviter toute collusion, par exemple de la part d’un joueur qui aurait la main gagnante mais voudrait laisser gagner son adversaire pour ne pas l’éliminer du tournoi.
You might be interested:  Is Playing Online Poker In The Us Illegal?

Q : Peut-on rester dans un coup sans miser ? R : Avant le flop, vous ne pouvez pas checker car il y a déjà une mise à égaliser pour voir le flop, à l’exception du joueur à la grosse blind qui a la possibilité de checker du fait qu’il a déjà misé (de force !).

Après le flop, vous avez toujours la possibilité de checker si vous êtes le premier à parler ou si personne n’a misé avant vous. Dans le cas où tous les joueurs checkent, la carte suivante est gratuite. Q: Qu’est-ce qu’un “check-raise”? R: Sur le flop, dans un premier temps, si personne n’a misé avant vous, vous avez la possibilité de dire: “Check”, c’est-à-dire que vous ne misez pas non plus.

Dans ce cas, vous restez dans le coup gratuirement, en tout cas pour pas plus cher qu’au tour de mises précédent. Si tout le monde en fait autant, on passe au stade suivant, le Turn. mais si un joueur mise, vous pouvez décider de le relancer (“raise”, en anglais).

Cette tactique en 2 temps s’appelle un “Check-Raise” et elle s’utilise généralement avec un gros jeu, pour esssayer de piéger davantage de jetons à l’adversaire. En effet, supposez que vous ayez misé d’entrée, par exemple 50: votre adversaire aurait probablement suivi vos 50. Mais si vous checkez et que c’est votre adversaire qui mise 50, vous le relancez, par exemple à 150 et là, vous l’obligez soit à vous laisser gagner le coup (abandonnant ses 50) soit à investir davantage de jetons, ce qui est votre intérêt si vous avez un très gros jeu,

Q: Mon adversaire mise 100 et je veux le relancer. Est-ce que je peux miser 120 ou 150 par exemple? R: NON. Votre relance doit être au moins égale au double de la mise qui vous précède. Donc ici 200 minimum. Mais vous pouvez très bien faire 3 ou 4 fois plus, ou relancer d’un compte de votre choix, comme 375 ou 625.

Vous pouvez aussi faire tapis. Si vous dites “tapis”, vous mettez tous vos jetons. Dans ce cas, ce n’est pas nécessairement le double de la mise précédente si par exemple vous n’avez plus que 130 devant vous! Q: Si je paye une mise et qu’un autre joueur relance, quels sont mes choix? R: Vous pouvez passer et alors vous jetez vos cartes en abandonnant les jetons que vous avez misé; vous pouvez suivre et compléter la relance demandée pour rester dans le coup; vous pouvez également sur-relancer ou même dire tapis, quel qu’en soit le montant devant vous.

Prenons un exemple: La petite blind est de 10 et la grosse blind de 20. Vous décidez de suivre, vous payez donc 20. Un joueur relance à 80. Si c’est trop cher pour vous compte tenu de l’évaluation de vos cartes, vous passez. Vous avez perdu vos 20 et vous attendez le coup suivant.

  • Si vous choisissez de payer, vous rajoutez 60.
  • Et enfin, si vous voulez relancer à votre tour, vous devez faire 160 ( au moins le double de la relance précédente) ou davantage, jusqu’à concurrence de votre tapis.
  • Q: A quoi correspondent les pourcentages qu’on voit s’afficher à la télévision durant un coup? Les joueurs les connaissent-ils? R: Dans une confrontation de 2 mains (ou plus) de Texas Hold’em, tous les calculs de probabilités sont connus par ordinateur.

C’est le cas avant le flop et à tout moment du coup puisque ces probabilités évoluent à mesure que les cartes commune s’ouvrent sur le tapis. Mais ces probabilités ne peuvent être détrminées qu’ a posteriori, lorsque l’on VOIT les cartes cachées des joueurs.

Ainsi, si nous assistons à une rencontre de AA contre RR, l’ordinateur nous dit que AA ont 81% de chances de gagner avant le flop, et RR un peu moins des 19% restants (compte tenu des possibilités de partage du pot, si par exemple les 5 cartes communes forment une quinte 3-4-5-6-7). Les champions connaissent aussi ces probabilités et ils s’en servent a priori pour évaluer leurs 2 cartes en fonction des mises des autres joueurs.

Quelles que soient leur main de départ, ils savent quelles sont leurs chances de gagner le coup contre les différentes mains possibles auxquelles il peuvent être confrontés. C’est très important pour essayer de ne s’engager, en fonction des enchères, que si l’on pense être le favori du coup.

  • En effet, on peut avoir de la chance une fois, deux fois si on joue au hasard ou à l’inspiration.
  • Mais à la fin de l’année, ce sont bel et bien les statistiques qui parlent et les joueurs gagnants seront ceux qui ont mis les probabilités au maximum de leur côté.
  • Q: Faut-il s’inspirer de la stratégie des champions qu’on voit à la télé? R: Oui et non! Et pour 3 raisons: d’abord, les joueurs qu’on voit à la télé ne sont pas tous des champions.

Mais les meilleurs joueurs du monde sont des artistes, ils connaissent tous les schémas, toutes les situations possibles. Aidés par leur puissance d’analyse, par leur lecture psychologique et la connaissance de leurs adversaires, ils sont capables d’inspirations diaboliques.

  • Les coups qu’ils réussissent “on-se-demande-comment”, il ne faut pas les tenter quand on est débutant ou même un joueur moyen.
  • Deuxième argument: en tournoi, la stratégie est différente de la partie libre, et cette stratégie varie en plus selon le moment du tournoi.
  • A la télévision, on ne voit que la table finale, un stade où il faut être très agressif et où, surtout lorsque l’on a un petit tapis par rapport aux autres joueurs, on est obligé de prendre un maximum de risques “sans filet”.
You might be interested:  Ticket To Ride Hur Spelar Man?

Enfin, troisième raison: la télé ne nous montre qu’une sélection des coups les plus spectaculaires. Dans un tournoi, il y a un très grand nombre de mains qui sont laissés de côté lors du montage de l’émission. Des coups qui sont le tout-venant du poker et où les meilleurs savent prendre l’ascendant.
Näytä koko vastaus

Quelles mains jouer preflop ?

Dynamique et stabilité des mains de départ – Le nombre d’adversaires, leur style et leur position (entre autres facteurs) influencent considérablement la valeur des mains quel que soit leur rang dans la hiérarchie des mains de départ. Pour évoquer la dynamique des mains au Texas Hold’Em, on pourrait énoncer un principe fondamental de la physique : « Tout système tend à évoluer spontanément vers son état énergétique le plus faible.

» Secondé par : « Tout système, pour évoluer vers un état énergétique supérieur, doit se voir soumettre l’application d’une énergie extérieure. » Au Texas Hold’Em : Toute pocket paire, aussi forte soit elle, tend à ne devenir qu’une simple paire. Secondé par : Toute main, pour donner une combinaison supérieure à la paire, doit se voir soumettre l’application du flop ou du board.

Illustration : Une main comme AA tend à perdre en stabilité au flop, les mains comme 87s ne tendent qu’à gagner en stabilité après l’apparition du flop. Les paires comme AA/KK/QQ/JJ sont les mains les plus stables. En effet, dans plus de 95% des cas KK est la meilleure main préflop et plus de 80% des flops sont favorable à AA et KK.

  1. Par contre la situation de QQ et JJ est plus instable puisque si ces mains sont souvent les meilleures mains préflop, elles ne trouvent un flop favorable qu’une fois sur deux en loose games.
  2. Dès lors, le premier aspect de la dynamique des mains fait apparaître une dichotomie entre la valeur préflop et la valeur postflop des pockets paires.

Ce constat est d’autant plus renforcé que la paire est faible car ce type de paire a le plus souvent, aux petites limites, besoin de s’améliorer pour s’imposer. Cependant, les paires, comme les mains de type KQo ne perdent pas de valeur en loose games, au contraire elles gagnent de la valeur mais moins que d’autres mains comme AQs qui est encore plus performante en loose games qu’en tight games.

  1. Ainsi, c’est parce qu’elles sont assez instables au flop, que les paires, en particulier QQ-99, doivent être jouées agressivement préflop.
  2. Ensuite les mains comme AK/AQ sont des mains plus sensibles et plus dynamiques.
  3. AK en particulier, est dans bien des cas la meilleure main préflop et même face à une paire comme JJ, AK n’est pas réellement handicapée préflop.

Cependant, la valeur réelle d’AK ne se réalise qu’après l’apparition du flop. En effet, préflop, AK ne doit, sauf exceptions, être couchée que face à AA ou KK. Cependant au flop, il convient dans la majorité des cas de dévaluer AK. Si en short-handed ou en tight games, il est possible sous certaines conditions de pousser AK à la turn avec 6 outs, il faut souvent, en loose games, folder deux overcards au flop car ces mains n’ont trop souvent que 3 effective outs.

  • D’autre part, une main comme AQ est particulièrement dynamique.
  • La plupart des joueurs ont conscience que la nature du flop influence très fortement la valeur de AQ, ces mêmes joueurs n’ont souvent pas conscience du dynamisme de AQ préflop.
  • Face, à un tight raiser préflop, AQ est facilement foldable.
  • Par contre AQ mérite une relance après 4 ou 5 limpers pour créer un 3-way pot ou un duel.

Le nombre de joueurs entrés dans le coup impacte donc sur la valeur des mains de départ. Les médiums ou les petits connecteurs sont les mains les plus dynamiques. En effet, 87s est une main spéculative qui n’a qu’une faible valeur préflop et elle ne peut être jouée que lorsqu’elle dispose d’une cote implicite suffisante.

  1. Par conséquent, 87s est une main qui ne doit être jouée que dans les multiway pots.5 callers préflop sont nécessaires pour donner une côte suffisante, et seul un flop favorable, flush draw ou straight draw, permet de poursuivre le coup.
  2. En conclusion, la valeur des mains est relative et doit être constamment réévaluée tout au long du coup.

Chaque action de chacun des adversaires à un effet positif ou négatif sur la valeur de la main.
Näytä koko vastaus

Qui est le plus fort le valet ou le 10 ?

Matériel – Un jeu de 32 ou 52 cartes, L’ordre de force des cartes est le suivant : 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, valet, dame, roi, as, l’as étant le plus fort. Les couleurs n’ont pas d’importance dans ce jeu.
Näytä koko vastaus

Comment être agressif au poker ?

Sinon pour l’agressivité, il faut étudier les adversaires et trouver les bonnes cibles. Dans les petites limites, les adversaires jouent leurs cartes et ne s’adaptent quasiment pas. Donc si un adversaire fold quand il a rien dès qu’on le 3bet ou qu’on le raise au flop, il faut en abuser encore et encore
Näytä koko vastaus